Accords mets et vins : les bonnes associations

Accords mets et vins : les bonnes associations

C’est une question récurrente quand un repas se prépare : quel vin pour accompagner votre menu, vos plats ? Certaines associations mets et vins sont habituelles, comme le fromage et le vin rouge qui se déguste très souvent ensembles. Mais rien ne doit être figé, ces mariages peuvent aussi être influencés par vos goûts personnels ou par la grande diversité des vins. S’il doit exister une seule règle dans ces associations mets et vins, c’est celle où aucun des deux ne doit pas prendre l’ascendant sur l’autre. Votre plat doit sublimer votre vin, votre vin doit exacerber la saveur de votre plat. L’accord est parfait quand aucun ne s’efface au profit de l’autre. Un caviste saura vous faire découvrir de nouveaux crus et vous proposera des associations parfois improbables mais ô combien efficaces.

 

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Quel vin pour le poisson ?

Du blanc, presque exclusivement. Privilégiez les vins blancs fruités, frais. Notez que la cuisson et la variété du poisson influencent le choix de votre vin. On ne boit pas la même chose avec un poisson grillé qu’un poisson cuisiné. Optez pour un petit-chablis pour un saumon grillé, un Côtes de Provence pour une daurade cuite au four et un Bourgogne pour une lotte cuisinée à la crème.  Le vin rouge se marrie aussi avec très bien avec le poisson, mais pas n’importe lesquels. C’est le cas notamment des rougets grillés et du thon grillé.

 

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Source : hachette-vins.com

Quel vin pour la viande ?

Pour le porc : un blanc léger ou fruité comme un Côte du Rhône pour un filet mignon ou rouge fruité pour un rôti.
Pour l’agneau : un vin rouge du Sud légèrement épicé, comme un Corbières ou un Côtes de Provence. Pour un gigot d’agneau en revanche optez pour un vin rouge puissant issu des vignes du Médoc.
Pour le bœuf : un rouge pour l’essentiel, mais chaque pièce demande un vin différent, allant des vins jeunes et fruités aux vins plus structurés. La côté de bœuf s’apprécie avec un Saint-Estèphe par exemple, quand le pot-au-feu lui, se marie avec un Beaujolais ou un Côtes du Rhône.
Pour la volaille : vous ne ferez pas de faute de goût en optant pour un vin rouge, mais là encore, tout dépend du type de volaille et de son mode de cuisson. Le traditionnel poulet rôti s’accompagne d’un vin rouge tendre et fruité, le canard d’un vin un peu épicé, un coq au vin d’un Cahors. La poularde quant à elle, appelle un vin blanc du type Chardonnay.

 

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Source : hachette-vins.com

Quel vin pour un plat épicé ?

La grande majorité des épices demande des vins rouges, des vins rosés, issus des coteaux méridionaux. Mais les vins blancs ne sont pas laissés pour compte. Les plats à base de safran et de curry sont mis en valeur par des Bordeaux blancs, un riesling d’Alsace, un Chardonnay de Limoux pour un risotto aux crevettes et au curry ou encore un vin jaune pour un sauté de veau au curry ou un curry de poulet. Pour le Curry d’agneau en revanche, orientez-vous vers un Penedès rosé.

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Source : accordmetsvins.com

Quel vin pour le fromage ?

Il est faux de dire que le fromage se déguste systématiquement avec un vin rouge. Le vin blanc est lui aussi de la partie pour ce moment de votre repas.
Avec un vin rouge : camembert, brie, cantal, Saint-nectaire, roquefort et les bleus en général.
Avec un vin blanc : Epoisses, livarot, maroilles, comté, beaufort et emmental et tous les fromages de chèvres.
Passée cette première distinction, pensez que, l’intensité de votre fromage dépend celle de votre vin…

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Source : hachette-vins.com

Quel vin pour le dessert ?

Pour les desserts fruités, comme les salades de fruits et les tartes, optez pour des vins doux naturels, des vins moelleux, comme les Gaillac, certains Riesling ou encore un Gewurztraminer.
Pour les amateurs de chocolat, moelleux, mousse, fondue, fondant, choisissez là aussi des vins doux naturels d’appellations Banyuls ou Maury et des vins rouges doux. Pour les crèmes caramel, les crèmes brûlées, un Monbazillac devrait clore votre repas à la perfection.

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Source : hachette-vins.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.